ACTUALITÉS

Édito

Enfin, le site d'Ar Falz est disponible en ligne, et commence à s'étoffer ! On l'attendait depuis un petit moment... Et de fait, il a fallu un peu de temps pour rassembler et remettre en forme les quelques textes que vous pouvez découvrir ou redécouvrir ici.

Par ailleurs, ce site apparaît au moment où le mouvement breton, qui accède à une reconnaissance publique d'une ampleur sans précédent, traverse une crise d'identité. En effet, alors que les cultures bretonne et celtique suscitent un engouement du public, alors qu'il n'y a jamais eu autant de monde dans les festoù-noz et que les écoles bilingues sont presque victimes de leur succès tant la demande est grande, le mouvement breton est agité par des évènements qui ne peuvent pas laisser indifférent : attentat de Quévert, révélations sur les activités des fondateurs du mouvement pendant la guerre, qui ont conduit à débaptiser le lycée Diwan du Relecq-Kerhuon. Des voix s'élèvent, à l'intérieur comme à l'extérieur de l'Emsav, pour dénoncer le silence, voire la complaisance qui ont régné à l'égard des tendances les plus extrêmes du mouvement depuis ses origines. D'autres s'insurgent contre ce qu'ils appellent une "chasse aux sorcières" dénuée de tout fondement et menée par des jacobins français pour déstabiliser l'Emsav.

Mais, lors de la dernière AG d'Ar Falz, Francis Favereau a fait une remarque intéressante : selon lui, l'Emsav tel qu'il a existé au XXème siècle est caduc, fossile, et devrait être désormais considéré essentiellement comme un sujet d'étude pour les historiens. Il laisse place à un mouvement émanant d'une base totalement différente, bien plus étendue que celle de l'ancien Emsav, que très peu de liens rattachent à la génération de l'immédiat après-guerre, et dont le comportement militant, moins engagé, se base davantage sur une réflexion personnelle que sur l'acceptation béate de mots d'ordre radicaux et de slogans faciles.

L'analyse de Francis Favereau est-elle juste ? Va-t-on vers un mouvement culturel nouveau, où il y aura place pour des identités multiples ? Les tenants de l'ancien Emsav peuvent-ils rester encore longtemps sur leurs positions ? Quelle doit être la place d'Ar Falz dans ce nouveau mouvement ?
Grâce à ce site, nous avons la possibilité de faire partager nos avis sur ce sujet. Ne vous privez pas, par conséquent, de participer au débat, et à la vie de ce site ; c'est grâce à vous qu'il vivra et prendra de l'importance.


 


(c) Ar Falz, Septembre 2000 -- Adressez vos commentaires à arfalz@yahoo.fr