À propos de la nouvelle suspension, par le Conseil d'Etat, de l'intégration de DIWAN

 

Le Mouvement culturel breton AR FALZ / SKOL VREIZH (démocratie et laïcité) exprime son indignation devant la nouvelle décision du Conseil d'Etat suspendant l'intégration de DIWAN, au motif que l'enseignement par immersion serait contraire à la Constitution (art. 2).

Cette décision, -- qui devrait aussi entraîner la disparition de toutes les classes européennes -- reflète une conception jacobine et centraliste de la culture, est profondément archaïque et antidémocratique : il n'y aurait donc de culture que celle qui "descend" de Paris vers les masses incultes, justes bonnes à consommer ? N'existerait-il aucune culture populaire, aucune création régionale, appuyées, comme en Bretagne, sur des langues autres que le français ?

Le nouveau gouvernement annonce pour l'automne une révision constitutionnelle ; une modification de l'article 2 s'impose ; pourquoi ne pas y ajouter une simple phrase du genre : l'emploi du français n'est pas exclusif de celui des langues régionales, notamment dans l'Education Nationale ? Mais c'est peut-être trop demander aux laïcards style IIIe République !

En attendant, AR FALZ / SKOL VREIZH apporte son total soutien à l'équipe actuelle de DIWAN, et appelle ses adhérents et sympathisants à tout mettre en oeuvre pour obtenir l'intégration de DIWAN dans une Education Nationale vraiment laïque et démocratique.

Paolig COMBOT
Président d'AR FALZ

(c) Ar Falz, Août 2002 -- Adressez vos commentaires à arfalz@yahoo.fr